Fakarava, à la découverte du paradis

On a tous en tête les images de rêve d’une longue plage de sable bordée de palmiers de cocotiers et d’une mer aux eaux turquoise, cristallines et chaudes…


Images rêvées d’un paradis sur Terre…


Et finalement, c’est bien de cela dont il s’agit !

previous arrow
next arrow
Shadow
Slider

L’atoll de Fakarava, qui ne fut découvert qu’en 1820, est pourtant l’un des plus grands atolls de Polynésie française, avec une longueur de près de 60km pour 25 de large, représentant une surface de 1121 km² pour seulement 16 km² de terres émergées !

La population (comptant environ 900 âmes) se répartit essentiellement sur les deux villages de l’atoll : Rotoava au Nord et Tetamanu au Sud, ancien chef-lieu de la commune regroupant 6 autres atolls voisins.
Parmi les découvertes à faire : la visite d’une des fermes perlières, celle de l’ancien village de Tetamanu avec l’une des premières églises catholiques, construite en corail et datant de 1874, ou bien celle d’un des 4 marae, perdus au milieu des nombreuses cocoteraies de l’atoll.
Le produit phare de l’île est la plongée sous-marine qui réserve son lot de sensations fortes dans des sites quasi vierges où se concentrent faune lagonaire et pélagique tels que loches, mérous, barracudas, raies et les inoubliables requins marteau et requins tigre.


L’atoll de Fakarava est classé « réserve de biosphère » par l’Unesco depuis 2006. En effet, la commune de Fakarava possède un écosystème riche et très bien préservé, offrant aux promeneurs le privilège de découvrir un atoll presque vierge des activités humaines. On y trouve aussi une faune et une flore particulièrement rares, tels que le martin-pêcheur chasseur, le palmier des Tuamotu et, dans les lagons, des spécimens de crustacés tels que les squilles.